Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Fondation partenariale
Université Pierre et Marie Curie

Trois nouveaux étudiants reçoivent leur "Passeport pour le master"

Pour la seconde année consécutive, la fondation UPMC a remis les bourses « Passeport pour le Master » à trois nouveaux étudiants. Ces Passeports pour le Master de la Fondation UPMC ont été financés grâce au mécénat de l’entreprise Safran.

Attribuées pour une durée de cinq ans, ces bourses ont pour objectif de permettre à des étudiants brillants d’accéder à des formations de haut niveau quelles que soient leurs conditions sociales et leurs origines.   

Ce nouveau dispositif de soutien couvre les trois années de licence et les deux années de master des étudiants sélectionnés afin qu’ils puissent se consacrer pleinement à leurs études au sein de la première université française.

Titulaires d’un baccalauréat scientifique obtenu avec mention en juin dernier, les trois boursiers, Celia, Adrien, Gwenaël se sont distingués par leur parcours scolaire exemplaire ainsi que par leur motivation à s’engager dans un cursus exigeant à l’UPMC. « Je suis passionnée de mathématiques et le niveau scientifique des formations de l’UPMC est excellent », s’enthousiasme Celia, étudiante en première année de licence mathématiques‐informatique‐physique‐ingénierie (MIPI). Elle partage avec ses deux camarades des objectifs clairs et une réelle envie de s’engager dans un parcours universitaire et professionnel exigeant.

Jean Chambaz, président de l’UPMC, souligne que « ce partenariat est une action forte pour l’égalité des chances et l’accès aux études scientifiques de chacun. Il est stimulant, novateur et vient renforcer les liens déjà riches entre Safran et notre université. Je tiens à souligner la remarquable réussite des trois étudiants boursiers de l’année dernière qui poursuivent chacun leur parcours au sein de cursus exigeant de l’UPMC ».

Jean-Luc Bérard, directeur des ressources humaines de Safran, précise : « l’implication du groupe sur ce programme de bourses, aux côtés de la fondation UPMC, correspond à un axe majeur de notre politique d’entreprise, visant à favoriser la diversité dans les métiers scientifiques et techniques. Ce programme vient ainsi compléter les actions mises en place avec l’UPMC en faveur de l’insertion professionnelle des étudiants. Je suis convaincu de la très grande qualité des formations de l’université et je me réjouis que ce « Passeport pour le master » se poursuive. Depuis une dizaine d’années, nous recrutons beaucoup plus d’étudiants issus des universités et c’est une tendance lourde ».

Au-delà de l’aide financière qui leur est apportée, les étudiants lauréats sont accompagnés par un tuteur de l’entreprise pendant leurs cinq années d’études.

Rasika Fernando, ingénieur à la Snecma filiale de Safran et alumnus de l’UPMC, suit depuis 2014 le parcours de Sacha l’un des trois lauréats de l’an dernier. « A 18 ou 20 ans, les étudiants savent qu’ils veulent devenir ingénieur sans savoir vraiment en quoi cela consiste, analyse-t-il. Sacha m’a beaucoup questionné sur mon parcours et ce qu’était concrètement mon métier. Par ailleurs, nous avons pu échanger ensemble lorsqu’il s’est agi pour lui de choisir un cursus en deuxième année de licence. J’espère lui avoir apporté certaines clefs pour qu’il choisisse son cursus en fonction de son profil et de ses aspirations professionnelles ».

« On parle de tout », complète l’étudiant. « Rasika me donne aussi des méthodes de travail. Si j’ai un problème sur telle ou telle matière, je peux le solliciter. Son vécu me permet de mettre en perspective mes choix d’orientation et leurs débouchés », conclut celui qui s’est engagé cette année dans un cursus double majeur mécanique mathématiques. Ce choix lui offre la possibilité d’obtenir deux diplômes de licence en fin de troisième année. 

 

Le communiqué de presse sur le site de l'UPMC.

18/01/16

Traductions :

    Chiffres clés

    L'UPMC :

    • 34 000 étudiants dont 6 900 étudiants étrangers
    • 10 100 personnels dont 8 400 dans les unités de recherche
    • 18 sites répartis sur 4 régions

    En 2015, l'UPMC conserve une place de choix dans l'ensemble des classements internationaux.