Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Fondation partenariale
Université Pierre et Marie Curie

Biologie et thérapeutique du cancer

Objectifs :

Notre objectif à long terme est d’améliorer le traitement des patients atteints d’un cancer en œuvrant à la mise en place d’une médicine personnalisée afin de « donner le bon médicament au bon patient ».

 

Il est de plus en plus accepté que la plupart des médicaments anticancéreux fonctionnent seulement pour certains types de cancer. De plus, même lorsqu’un médicament est indiqué pour traiter une pathologie cancéreuse bien caractérisée, la réponse se limite malheureusement souvent à des sous-groupes de patients.

 

Il s'agit donc ici d’identifier et de caractériser de nouvelles molécules anticancéreuses qui présentent une activité contre les cancers digestifs et du sein puis de déterminer les meilleures conditions d’administration aux patients. Nous souhaitons de surcroît caractériser les facteurs prédictifs nous permettant d’identifier les patients qui répondront le plus favorablement au traitement, évitant ainsi l’administration à des patients dont la probabilité de réponse est faible voire nulle de traitements inefficaces et aux effets secondaires potentiellement graves.

 

Descriptif :

Notre recherche est réalisée suivant une procédure bien définie que l’on peut résumer selon les 3 étapes suivantes:

1) la recherche fondamentale est utilisée pour déterminer le mécanisme d’action du médicament anticancéreux, comprendre comment celui-ci modifie la biologie de la cellule tumorale et si de telles modifications peuvent promouvoir ou limiter l’action thérapeutique du médicament

2) des modèles précliniques sont utilisés pour déterminer l’activité et la toxicité du médicament in vivo

3) le médicament et son mode d’administration est validé dans des essais cliniques ou sur des échantillons provenant de patients.

 

22/07/15

Traductions :

    Rencontre avec Annette Larsen

    Annette Larsen est directrice de recherche CNRS au laboratoire Biologie et thérapeutiques du cancer. D’origine danoise, elle commence ses études à l’école royale vétérinaire de Copenhague. Partie pour une année d’échanges aux Etats-Unis, elle y reste finalement 7 ans. Elle obtient un Master à l’université...

    » Lire la suite

    Chiffres clés

    L'UPMC :

    • 34 000 étudiants dont 6 900 étudiants étrangers
    • 10 100 personnels dont 8 400 dans les unités de recherche
    • 18 sites répartis sur 4 régions

    En 2015, l'UPMC conserve une place de choix dans l'ensemble des classements internationaux.