Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Fondation partenariale
Université Pierre et Marie Curie

Rencontre avec Ghislain de Marsily, fidèle donateur de la fondation

Diplômé en géologie appliquée et en hydrologie, Ghislain de Marsily, aujourd’hui retraité, nous parle de son expérience à l’UPMC et des raisons qui le poussent à soutenir la fondation UPMC.  Retour sur ce donateur de la fondation.

 

Quel a été votre parcours universitaire? 

Après mes études d’ingénieur, et avoir travaillé pendant trois ans dans les travaux publics, en France et à l’étranger, j’ai voulu me spécialiser en géologie appliquée. J’ai donc fait un an d’études supplémentaires, suivie par un DEA en hydrologie à Paris VI, ce qu’on appellerait un M2 aujourd’hui. Se remettre sur les bancs de la Fac après avoir déjà travaillé était un bonheur, je savais ce que je voulais apprendre et pourquoi ! Enfin, ayant choisi après ces nouvelles études de devenir enseignant-chercheur, j’ai passé après dix ans d’activité de recherche ma thèse d’Etat à Paris VI…

 

Que retenez-vous de votre passage à l’UPMC ?  

J’ai beaucoup aimé les cours de DEA, très ouverts sur la connaissance et les questions de recherche que l’on pouvait aborder pendant le stage. Mais mon vrai « passage à l’UPMC » se produisit quand j’ai candidaté sur un poste de professeur en Sciences de la Terre en 1987, après 20 ans de recherche à l’Ecole des Mines, et ai été nommé directeur du Laboratoire de Géologie Appliquée. J’y ai enseigné cette discipline, en l’orientant peu à peu vers l’hydrologie, qui est ma spécialité. Je retiens de ce passage à l’UPMC une très grande liberté, tant dans le choix de mes enseignements que ceux de ma recherche, et une ouverture sur de nombreuses questions scientifiques et domaines de compétences qui m’étaient étrangers, du fait des contacts faciles et nombreux avec des collègues, dans l’UFR ou dans d’autres disciplines. Je retiens aussi la grande qualité des étudiants que j’ai eus, leur intérêt pour les cours, les matières enseignées, et la qualité de leurs  travaux de thèse. Travailler avec un étudiant a été un réel bonheur !

 

Quel type de donateurs êtes-vous ? 

Je considère que la société m’a énormément donné en me permettant de faire des études supérieures pratiquement gratuites, alors que dans certains pays ces dernières sont payantes et très chères.  Ayant eu ensuite une carrière passionnante grâce à mes études, il m’a paru normal, quand je suis arrivé en fin de carrière et n’ayant plus d’enfants à charge, de tenter de contribuer au fonctionnement de mon université, pour aider les étudiants à faire des études analogues aux miennes, et accéder ainsi à un métier passionnant !

 

Pourquoi soutenez-vous la fondation UPMC ?

Je soutiens la fondation parce que son objectif est justement d’aider les étudiants, et d’améliorer le fonctionnement de l’institution, objectifs qui sont pleinement les miens.  De plus, l’UPMC est probablement la première université scientifique et médicale de France, ça vaut le coup de l’aider !

 

 

 

26/04/17

Traductions :

    Chiffres clés

    L'UPMC :

    • 34 000 étudiants dont 6 900 étudiants étrangers
    • 10 100 personnels dont 8 400 dans les unités de recherche
    • 18 sites répartis sur 4 régions

    En 2015, l'UPMC conserve une place de choix dans l'ensemble des classements internationaux.