Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Fondation partenariale
Université Pierre et Marie Curie

Soutenez les Passeports pour les sciences Pluri'elles !Ensemble, ouvrons la voie de la réussite à des étudiantes méritantes

DECOUVREZ LES PASSEPORTS POUR LES SCIENCES PLURI'ELLES et participez EN FAISANT UN DON

 

"La solidarité intergénérationnelle entre diplômés et étudiants, et la mobilisation des partenaires entreprises de la fondation de l'université Pierre et Marie Curie, peuvent nous permettre de changer la donne pour la formation et l’insertion de nos étudiantes, afin que chacune ait l’opportunité de développer le projet de son choix."

Nathalie Drach-Temam, Vice-Présidente formation et insertion professionnelle à l’UPMC.

 

 

Depuis les débuts de l’histoire, des femmes ont su influer fortement sur l’avenir de l’humanité alors même qu'elles étaient sous représentées dans le domaine scientifique. Ainsi, elles ont réussi à accomplir des prouesses telles que la découverte de l’orbite elliptique de la Terre au IVème siècle av. J-C par Hypatie, l’invention du premier programme informatique au XIXème siècle par Ada Lovelace, la mise en évidence du virus HIV au XXème siècle par Françoise Barré-Sinoussi…

 

Malgré l'évolution des mentalités, les femmes sont encore aujourd'hui bien moins nombreuses que les hommes parmi les étudiants en sciences et ingénierie.

Notre université n'échappe hélas pas à cet état de fait : les femmes ne représentent que 27% de nos étudiants dans la filière mathématique et informatique, et 34% dans la filière physique chimie.

Vu l'excellent taux de réussite de nos étudiantes, ce décalage est non seulement dommageable pour l'ensemble de notre société, mais il représente aussi une terrible injustice pour celles qui, avec de meilleures conditions financières et plus d’encouragements, auraient pu étudier dans la première université de France.

 

Face à cette situation, et pour lancer sur la voie de la réussite des dizaines de jeunes femmes méritantes, la Fondation a décidé de mettre en place un programme de bourses spécifiques : les Passeports pour les sciences Pluri'elles.

Pour financer ce programme, et permettre à des jeunes femmes de devenir les meilleures scientifiques de demain, nous avons besoin de votre soutien !

 

Je vous invite à découvrir les Passeports pour les sciences Pluri'elles qui permettront d'encourager des jeunes filles à poursuivre leurs études, sans que les aspects financiers représentent un frein.

Ces bourses sur 4 ans sont réservées à des étudiantes ayant obtenu une première année de Licence avec mention "Bien" ou "Très bien", issues de milieux modestes.

Grâce à sa bourse, l’étudiante peut mener à bien l’intégralité de sa scolarité sans avoir à exercer une activité complémentaire.

 

Le montant par an et par étudiante est de 7500€, un montant facilement atteignable si 10 diplômés de notre université s’engagent par un don de 750€.

C'est un formidable message d'espoir que vous adresserez à toutes les jeunes femmes qui ne peuvent se lancer dans de longues études scientifiques par manque de moyens.

 

Ensemble, avec toute la communauté de l’UPMC, agissons d'urgence pour susciter de nouvelles vocations scientifiques, et permettre à nos étudiantes de devenir des femmes de sciences et des citoyennes sûres d’elles-mêmes, reconnues pour leur contribution à la société.

 

Je compte sur vous et vous remercie par avance pour votre geste.               

                                      

Mélina Mercier Directrice de la fondation      

Je donne pour ce projet

 

PS : pour en savoir plus sur vos avantages fiscaux et la reconnaissance, cliquez ici

 

 

PASSEPORTS POUR LES SCIENCES PLURI'ELLES

"Il faut avoir de la persévérance, et surtout de la confiance en soi. Il faut croire que l'on est doué pour quelque chose, et que cette chose il faut l'atteindre coûte que coûte." (D'après Marie Curie, in Madame Curie, par Eve Curie)

 

                                                                     

      

"La science me passionne, c'est la seule chose que je comprends. Travailler dans les énergies renouvelables c'est une façon de faire avancer le monde."

"Parfois on se sent obligée de prouver qu'on est capable. Mais moi, si on me dit que je n'en suis pas capable, je suis du genre à montrer que si !"

Lauréanne Parizot, doctorante en chimie et mécanique au sein du laboratoire Jean Le Rond d'Alembert (UPMC), lauréate du concours Ma thèse en 180 secondes pour Sorbonne Universités.

Faire un don

 

 

 "J'ai toujours su que je voulais faire ce métier. Mon père m'a montré Saturne avec un télescope et ça m'a touchée. J'aimais l'idée de cette immensité au-dessus de nous qui se moque de nos problèmes."

"Nous évoluons dans un univers très masculin, et vivons parfois des situations difficiles en tant que femme. Il existe des femmes astrophysiciennes très brillantes mais aussi très minoritaires, c'est important pour nous d'avoir ces modèles féminins."

Silvia Galli, chercheuse en cosmologie au sein de l'Institut d'astrophysique de Paris (CNRS - UPMC)

Faire un don

 

 

"En Iran, mon pays d'origine, la science est très respectée et ouvre les portes de la liberté. La science crée une espace pour vivre des aventures intellectuelles et humaines fabuleuses, elle m'a permis de réaliser mes rêves."

"Plus on monte dans les échelons et moins les femmes sont présentes. Nous avons besoin de 'role-models' au féminin."

Elham Kashefi, chercheuse en technologie quantique au sein du laboratoire d'informatique de Paris 6 (UPMC).

Faire un don

 

 

"Toute petite, je résolvais des opérations mathématiques que Papa me posait dans la voiture, sur des post-it. Etudier les mathématiques, c'était une évidence."

"En TD de mathématiques appliquées à l'informatique, nous sommes 10 filles pour 40 garçons. L'entourage a parfois du mal à nous prendre au sérieux quand on est une fille dans ce type de cursus."

Célia Mahamdi, étudiante en troisième année de licence (UPMC), majeure mathématiques - mineure informatique, boursière Passeport pour le master de la fondation UPMC.

Faire un don

 

 

"Sans aide financière, nous aurions été obligées de travailler toutes les semaines, ce qui aurait mis en péril nos études. C'est aussi une charge mentale en moins et l'opportunité de participer à des challenges entrepreneuriaux."

"En tant que femme, dans l'entrepreneuriat on doit faire le double du travail. Vis-à-vis des investisseurs, soit ils voient un projet porté par deux femmes comme novateur, et financent tout de suite, soit ils renoncent d'emblée."

Nour Hachani (à droite), alumna du Master management de l'innovation (UPMC), co-fondatrice de la start-up CrafTTravel

Kariema Boucherka (à gauche), étudiante en Master de biologie cellulaire et moléculaire (UPMC), co-fondatrice de la start-up CrafTTravel

Lauréates du Prix social fondation UPMC du Challenge de l'innovation Sorbonne Universités organisé par l'association PMC Entrepreneurs

Faire un don

 

Toutes les photos : copyright Alice Santini pour la fondation UPMC

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

16/10/17

Traductions :

    Chiffres clés

    L'UPMC :

    • 34 000 étudiants dont 6 900 étudiants étrangers
    • 10 100 personnels dont 8 400 dans les unités de recherche
    • 18 sites répartis sur 4 régions

    En 2015, l'UPMC conserve une place de choix dans l'ensemble des classements internationaux.